Les Amis du Viêtnam - Marseille
 

 
Toute l'actualité de l'association
« Les Amis du Viêtnam-Marseille ».
 
 
  eXTReMe Tracker  
 
17.9.05
 


Notre séjour à Lachau

3.11.04
 
Les Amis du Vietnam ont à présent un site internet ! voici son adresse :

http://www.lesamisduvietnam.fr


Pensez à changer vos signets et à bientôt là-bas !

4.1.04
 
L'association Les Amis du Viêtnam - Marseille est heureuse de vous présenter tous ses meilleurs voeux pour l'année 2004.

Elle commence cette nouvelle année avec l'apprentissage de la confection des banh chung.
Renseignements : meo.stmitre@wanadoo.fr





 
NOTRE JOURNEE DU DIMANCHE 23/11/03 A LA PAGODE PHAP HOA



Tous les participants –63 personnes- ont trouvé sans problème la voie (matérielle) de la Pagode Phap Hoa. Signe favorable vers l’Eveil peut-être ? ! ! !
Pratiquement tout le monde était là à l’heure convenue de 11h30.
Petite attente avant la conférence, car la Supérieure était occupée par un office funèbre, ce qui a permis à l’assistance de se promener dans le jardin avec son grand Bouddha doré, son Bouddha couché, ses statues pieuses, son bassin de lotus, son grand gong et sa cloche de bronze et de visiter le lieu de culte du premier étage.
La conférence, traitant de l’Histoire du Bouddhisme et de ses préceptes de base, suivie de questions formulées par le public, s’est déroulée dans la salle à manger où le couvert, bols et baguettes, était déjà mis.
La Supérieure s’est installée au centre de la pièce sur une petite table joliment recouverte d’une nappe brodée, avec son traducteur, le Dr Chau-Huu Dong et son micro.
En dépit de quelques difficultés de prononciation de notre hôtesse, la lecture de son texte fut suivie attentivement. Ce texte est intégralement disponible pour chacun, que Marie-Thérèse vous adressera sans doute automatiquement.
La nourriture spirituelle étant consommée, nous passâmes plus prosaïquement au repas très mystérieux, exclusivement végétarien, bien qu’imitant les nems à s’y méprendre.
On aurait pu croire savourer du poisson au gingembre, un potage au poulet, de la viande sautée … mais quelles horreurs je profère ! Ce n’était que du To-fu, de la sauce de soja, du caramel, de l'huile, des galettes de riz, des légumes, de la farine de soja, de blé, de riz, de la maizéna, des pâtes et du riz blanc.
Et pour le dessert, le traditionnel « che » aux algues, graines de lotus, mais, datte ou prune séchée, tapioca et sucre.
Le repas typique a surpris, mais le dessert a dérouté les non-initiés qui se sont consolés en considérant ce premier contact comme une expérience.
En l’absence d’alcool (produit enivrant), ce repas a au moins eu le mérite d’être apprécié en toute lucidité.
Nous avons réussi à échapper à la note de restaurant selon Muriel Robin, au moyen du chef de table responsable de la collecte des fonds.
A noter la délicatesse des convives qui n’ont pas fumé dans la salle durant le repas, sans doute imprégnés du 5e précepte de Bouddha : « Ne pas utiliser de produits enivrants ». Qu’ils en soient félicités.
La Supérieure de la Pagode remercie très chaleureusement l’Association des Amis du Vietnam de l’intérêt qu’elle porte au Bouddhisme et surtout de la nombreuse présence de ses membres. Elle se met à notre disposition avec grand plaisir pour ce que nous pourrions souhaiter en enseignement, repas ou autres propositions.
Nous nous sommes séparés par petits groupes vers 15 heures, clôturant quelques instants de sérénité.



Rollande


QUESTIONS/REPONSES APRES LA CONFERENCE

Q : Faut-il obligatoirement éloigner la souffrance pour trouver le bonheur ?
R : Ces deux concepts vont de pair. En évitant la souffrance on est heureux.

Q : Qu’est-ce que l’Eveil ?
R : C’est échapper à la souffrance de toutes origines.

Q : Suffit-il de suivre les préceptes de Bouddha pour atteindre l’Eveil ou faut-il un travail personnel derrière ?
R : Suivre les préceptes aboutit à éviter la souffrance. Pour l’Eveil il faut une pratique assidue et profonde.

Q : Faut-il passer par la souffrance pour comprendre le bonheur ?
R : Grosso modo, oui. Quand on se trouve au cœur d’une souffrance, celle-ci entraîne une réaction pour s’en délivrer, une sorte de moteur positif. L’expérience de la souffrance nous permet de mieux comprendre les autres

Q : Sommes-nous obligés de souffrir pour être heureux ?
R : La vie est une souffrance, qu’on en soit conscient ou non. Bouddha nous a appris par ses préceptes à lutter contre la souffrance. La vie est une balance entre souffrance et bonheur. Les humains perçoivent plutôt la souffrance.

Q : Quelle est la différence entre grand Véhicule et petit Véhicule ?
R : Le petit Véhicule concerne surtout l’introspection ; à nous éduquer, nous sauver nous-mêmes. Il est pratiqué à Shri Lanka, au Laos, au Cambodge.
Le grand Véhicule : C’est la relation avec d’autres formes de vie (animaux, humains …) dans l’ensemble de l’Univers, et qui aide les autres à se sauver. Pratiqué en Chine, au Vietnam, en Corée, au Japon, en Thaïlande, au Népal.

Q : Qu’est-ce que la réincarnation et quelle est sa place dans le Bouddhisme ?
R : C’est la base, lors de l’évolution pour devenir quelqu’un d’autre. Pour réaliser ce que l’on doit accomplir il faut beaucoup de temps, c’est pourquoi il faut plusieurs vies.
Q : Commence-t-on par être animal ?
R : On ne sait pas, c’est comme une roue qui tourne.

Q : Le désir par rapport au Bouddhisme ?
R : La cause essentielle de la souffrance est la difficulté de résister aux désirs. Pour y arriver il faut combattre 3 poisons :
1- l’avidité, la convoitise.
2- la colère
3- l’ignorance (pour comprendre le chemin et atteindre la sagesse).

Q : Quand on donne à quelqu’un qui nous le rend par le mal, comment réagir ?
R : Tout dépend de notre karma. Si on a un mauvais karma, on a beaucoup de dettes à rattraper, il faut s’accrocher à continuer les bonnes actions pour évoluer.

21.12.03
 
L'actualité du dernier trimestre 2003.

L'association Les Amis du Viêtnam a recommencé l'année avec l'apprentissage de la langue vietnamienne avec trois niveaux de formation :

à CREA Formation, 102 La Canebière avec Mme Thanh Hoa Nguyen :

- Cours des débutants, le mercredi soir de 18 h à 19 heures ;
- Cours des débutants deuxième année, le jeudi soir de 18 h à 19 heures ;

à La Cité des Associations, 93 La Canebière avec Mr Trân Ba Chiên :

- Cours pour les avancés le samedi de 15h30 à 17 h.

Il faut aussi penser à la forme physique :

- Jean Tanga nous fait revivre sa course du 14 septembre au pays de Pagnol ;

- Le compte rendu de René et de Thanh nous fait partager les aventures des "passionnés" du 30 novembre 2003. Il faut dire que ces derniers temps la météo n'est pas très clémente avec notre belle région.

Le dimanche 23 novembre nous avons visité et assisté à une journée "Connaissance du bouddhisme" à la Pagode Phap Hoa, le compte rendu par Rollande paraîtra prochainement.

Le samedi 7 décembre : Apéritif et Marché de Noël de l'Association. Le bénéfice de la vente des objets confectionnés par les membres de l'association sera versé à un orphelinat au Viêt Nam.


Marie thérèse

20.12.03
 
Randonnée du dimanche 30 novembre 2003
La Mini ronde de la Sainte Baume
Carte IGN/TOP 25 SIGNES-TOURVES

Etaient présents : Bernard, Bruno, Claude, Daniel, Françoise, Jean, Jean-claude, Gaétan, Hollé, Ludovic, Lydie, Marie thé, Martine, Nicole, René, Thanh.

Matin de bonne heure : il bruine !!??? Vite, on se téléphone pour être sûr que la randonnée est toujours maintenue.
Rassemblement général à l’Hôtellerie à 9h30.
Déplacement aux Trois Chênes, vaste aire sauvage servant de parking "privé" pour notre groupe. Allez ! Quelques prises de photos des "passionnés" de la randonnée.



En attendant les retardataires, notre guide nous trace le parcours, donne les consignes de marche, explique les difficultés…..
Départ à 10h -altitude 410m d’après le GPS, température 7°- il continue à bruiner : il faut sortir imperméables, capes et parapluies.



Un bon chemin assez large à travers la forêt domaniale (circuit "blanc") : par petits groupes qui s’étalent sur 200m, on marche en causant sans oublier d’éviter les pièges de boue qui font partie du charme de notre randonnée ! un peu plus d’attention, nos dames ont trouvé des trèfles (!) à 4 feuilles aux bords du chemin.
Arrivée au Grand Hêtre, point de bifurcation : regroupement pour une petite halte de boisson et sucrerie. Quelques uns en profitent pour aller à la recherche des champignons sous des tas de feuilles mortes. Il y a quand même quelques pieds bleus, excellents champignons tardifs qui ont besoin du froid pour se développer.



Attaque au circuit "jaune" : le chemin devient plus étroit en lacet bordé de houx et d’ifs promettant un paysage pittoresque. Hé ! ça monte, certains s’essoufflent. Ralentissement du peloton de queue !
Arrivée au Paradis –altitude 810m : 12h15, c’est l’heure du casse-croûte.



Paniers et sacs déballés, chacun sort son pique-nique, et mange avec appétit malgré la pluie, le vent, le froid car ce qui importe, c’est la bonne ambiance et l’échange de "marchandises" comme pastis,

saucisse, fruit, gâteau, café et thé chaud, etc.

On est au pied du Pas de l’Aï, mais des nuages arrivent, le vent souffle plus fort, la bruine devient petite pluie.



Un jeune courageux du groupe est allé au sommet de la crête et sa constatation en revenant : « on ne tient pas debout là-haut ». Décision prise de notre guide : retraite vers le point de départ.

Donc, plus de Croix des Béguines, ni du Col du Saint Pilon mais au plaisir de revenir la prochaine fois.

Chemin de retour vers les Trois Chênes : tout en descente, la vitesse s'accélère par rapport à l’aller. Une idée : si on prenait quelques branches dénudées pour en faire la décoration ou quelques houx verts pour Noël ; mais il faut faire attention au garde champêtre car il n’aime pas qu’on touche à la nature !!!!
Il est 14h30 : tout le monde est arrivé au parking, satisfait tout de même d’avoir marché ensemble en pleine nature plutôt que de rester cloîtré à la maison un dimanche pluvieux ; partage de galettes, de thé, de café ; discussion sur prochains rendez-vous, prises de photos….

Vient le moment de se quitter : embrassades et serrements de mains. Démarrage de moteurs et AU REVOIR.
Quelle belle journée !
Merci Jean, notre guide.




Thanh et René


19.12.03
 
Dimanche 14 septembre 2003

Courir au pays de Pagnol – La Trilogie :

- Semi marathon d’Aubagne (21,1 Km)
- Foulée des cigales (10 Km)
- L’ Aubagnette (5 Km)

Après une nuit incertaine, gros coup de vent, orage….
Au matin du dimanche 14 septembre, soleil radieux, temps idéal, température agréable, pas trop de vent…
« Les Amis du Viêtnam » étaient présents au départ du semi marathon, Jean

et ses camarades Gérard, Joël et Marc.
Le départ est donné devant Le Château de ma Mère (château de la Buzine à Marseille) matérialisé par une grande arche gonflable.
Arrivée sur le stade de la Botte d’Aubagne, à proximité de la maison natale de Marcel Pagnol.
Une superbe course sur route. Au départ un léger faux plat sur 3 Km jusqu’aux Camoins. Une montée très régulière jusqu’à Eoures puis une succession de montées et de descentes conduisent les coureurs à Aubagne (10 Km).
De quoi éprouver durement les muscles, tendons et rotules.
Arrivée pour ceux qui ont choisi la Foulée des cigales.
Après une traversée rapide du Centre Ville, les autres prennent la direction de Gémenos.
Au Carrefour du centre commercial nous traversons une zone maraîchère, le Petit Mellet, et des champs d’oliviers, puis direction Beaudinard (km 17 ) pour revenir sur Aubagne, place du Marché (km 20) et enfin nous passons devant la maison natale de Marcel Pagnol pour arriver sur le stade de la Botte (km 21.100).
Diverses animations sur tout le parcours, orchestre et animations, groupes folkloriques, stand divers :

- au départ devant Le Château de ma Mère ;
- à Eoures devant l’Alimentation du Schpountz ;
- dans le village de Beaudinard ;
- devant la maison natale de Marcel Pagnol.

A l’arrivée sur le stade de la Botte, dégustation d’huîtres et vin blanc en provenance du Cap Ferret.

Un petit regret que mon binôme soit indisponible.
Vivement l’année prochaine pour recommencer.




Jean



7.10.03
 
COURS DE VIETNAMIEN

L’association Les Amis du Viêtnam
La Cité des Associations 93, La Canebière, Boîte n° 16
13233 MARSEILLE CEDEX 20

propose l’apprentissage de la langue vietnamienne :

• Le mercredi soir, cours pour les débutants et
débutants 2ème année de 18h à 19h30 à partir du 15 octobre 2003
au 102 La Canebière Créa Formation,
avec Mme Thanh Hoa Nguyen ;

• Le samedi de 15h30 à 17 h, cours pour les « avancés »,
à la Cité des Associations, 93 La Canebière, salle 3-8,
avec Mr Trân Ba Chiên à partir du 4 octobre 2003.

Ces cours sont assurés par des professeurs expérimentés.

Renseignements :

• La Cité des Associations Tél. 04 91 55 39 50
• Thanh Hoa Nguyen Tél. 06 63 07 39 14
• Marie-Thérèse Aubert Tél. 06 68 51 22 94

Adhésion et inscription, ½ avant les cours :

• Samedi : à la permanence de l’association, 93 La Canebière ;
• Mercredi : Créa Formation 102 La Canebière.

6.10.03
 
COURS DE VIETNAMIEN


Depuis plusieurs mois je cherchais un lieu où je pourrais suivre des cours de VN.
Mais pendant longtemps je n’ai pas trouvé.
Et puis un jour (comme quoi il n’y a pas de hasard) quelqu’un m’a donné l’adresse de Marie-Thérèse Aubert.
J’ai donc eu la chance de suivre les 3 derniers cours de Monsieur Trân, et je dois dire que sa façon d’enseigner correspond tout à fait à ce que je recherche :
- c’est du vietnamien parlé, avec un vocabulaire que l’on utilise quotidiennement, utile et simple ; il insiste beaucoup sur la prononciation qui est très importante ;

- on a le plaisir d’apprendre une comptine ou un proverbe par cours, donc un peu de tradition et de coutume ;
- on fait un peu de grammaire ;
- et on apprend à écrire, ce qui permet de relire les cours à la maison. Il y a même des devoirs pour ceux qui en ont envie.
Tout cela est enseigné de façon ludique et avec beaucoup de bonne humeur et de gentillesse par Monsieur Trân qui est un monsieur très respectueux, qui aime ce qu’il fait et qui nous initie à la langue vietnamienne avec beaucoup de joie.
« Nous avons fini l’année avec plus d’élèves qu’au début de l’année » s’est extasié Monsieur Trân fin Juin »
Quelle meilleure publicité peut-on trouver pour un cours de langue !




Marie-France

le 28 juin 2003

13.7.03
 
Le cours du mercredi avec Thanh Hoa s’est terminé par un pot d’adieu.
Tous les élèves n’étaient pas là, en raison des vacances, pour souhaiter bonne chance à Olivia et Xavier qui ont le bonheur de partir travailler deux ans à Hanoï auprès de l’ambassade.
Mais si leur départ est un peu retardé, nous aurons l’occasion de les voir encore une fois en début septembre.





7.7.03
 
Nous voici en été.
La Cité des Associations ferme ses bureaux le samedi et nos Cours de vietnamiens prennent du repos aussi.
Samedi 28 juin nous avons clôturé le dernier cours de l’année de Mr Trân


avec le délicieux gâteau de Nathalie et la limonade « comme au Viêt Nam » de Cécile.




Le cours de Thanh Hoa s’est terminé mercredi 2 juillet.
J’attends ses photos et les comptes rendus de Marie-France et peut être Yvonne ? pour terminer la page d’infos sur les cours.

Les autres activités s’arrêtent et reprendront en septembre avec toutes les informations sur ce site, par e-mail ou par courrier.

Monsieur Trân nous a donné rendez –vous le samedi 4 octobre, toujours au Siège de l’association, 93, La Canebière à 15h30.

Pour tous renseignements n’hésitez pas à nous contacter :

M.Thérèse AUBERT Présidente meo.stmitre@wanadoo.fr
Nicole NGUYEN THI S. Générale nicoleng@aol.com
Jean TANGA Trésorier jtanga@wanadoo.fr

Bonnes vacances à toutes et à tous.
Marie-Thérèse

6.7.03
 
Compte Rendu de notre sortie à la Bambouseraie d’Anduze du 4 mai 2003 par Nicole
Participants:
Marie Thérèse et Daniel , Claude, Marie, Pauline et Paul, Famille : (Martine, Bernard, Gaétan, Ludovic, Aline , Antoine, Françoise), Josiane, Daniel, José , Famille : ( Cécile, Olivier, Catherine V.), Gisèle et Alain, Famille : (Joëlle,Jacqueline, Marion, Angèle, Marie Antoinette, Madame Bai ) Thanh Hoa et René, Jacqueline et André, Nicole, Sandrine, Françoise et Jean-Claude, Jacqueline, Cathy et Jo, Lydie et Jean, Claude et Justine, Famille :(Marie Jeanne, sa Maman, Jacques ) Brigitte.
Enfin nous étions 52 d'après les comptes de Tonton Jean !

Pour cette sortie dans le Gard, nous avions rendez vous les uns à 7h30 à Aubagne les autres à 8h30 devant le métro de La Rose à Marseille, avec notre pique nique.
8h30 tapante un car prend le virage devant le métro où un petit groupe attendait, Alain notre chauffeur et Jean avaient récupéré les participants au départ d'Aubagne
et bisous et bonjour et comment ça va ? Tonton Jean pointe les Marseillais, en voiture Simone….. nous voilà partis, dans le car les bavardages vont bon train, un joyeux mélange de Français et de Vietnamien, cela réchauffe le cœur d'entendre les Tatas et Tontons discuter dans notre langue maternelle , on se croirait revenu quelques années en arrière chez Papa Maman…

Quelques Km après l'entrée de l'autoroute, petite pause "Pipi" on finit de se retrouver les uns et les autres, et zou on repart, Alain Guillemin nous fait passer une documentation concernant la MAP (Maison Asie Pacifique) qui présente une conférence sur le pays pour la semaine suivante, Marie ne cesse de taquiner les uns et les autres et sort même un marteau à musique!!! Des photos de la fête du Têt circulent et nous rappellent de bons souvenirs et oui c'est déjà du passé!!!
Et pendant ce temps Alain nous fait avaler des km, le Parc de Camargue, l'usine de papier à côté d'Arles…A Nîmes nous sortons de l'autoroute et prenons la direction d'Alès , puis Anduze puis Prafrance où se trouve la Bambouseraie que nous atteignons vers 11h.
Que faisons nous ? on visite ou on déjeune ? Vaudrait mieux commencer par la visite, Tonton et Marie Thé s'en vont devant pour prendre les billets, et nous voilà 1, 2, 3 …. Aller, aller 41, 42, 43, où sont les autres ? té vé aux toilettes après 2h de car le besoin naturel d'aller se soulager non ?!
Au dessus de nous le petit train des Cévennes s'apprête à redescendre vers Alès Tut! Tut!

Finalement tous les AVN se retrouvent à l'orée de la forêt où le guide

nous fait l'historique de la forêt, nous montre, nous démontre tous ce qui concerne le bambous, vert , noir, rond, carré, le ginkgo bi loba, etc.. comme je n'ai pas pris de notes je ne me souviens plus de tous les types de graminées et autres verdures aux multiples qualités, sans oublié les cochons du Cochinchine vautrés dans la terre dans le village laotien, la jardinerie, la serre à bonzaïs etc.…

bon c'est bien beau tout ça mais l'heure tourne et l'estomac commence à se manifester, et si on allait manger hein? Mais faudra sortir de la bambouseraie, bon comme on a pratiquement fait le tour, on va déjeuner et on reviendra à la serre pour investir dans quelques plantes et autres bricoles en bambous….
Et nous voilà de retour au car pour récupérer les glaciaires et sac à dos, et les AVN s'éparpillent vers un petit coin ombragé, on sort les nattes, les tupperwares, qui les sandwichs, qui la saucisse, qui du riz cantonnais, enfin un vrai restaurant multicartes, tout est bien sympathique, té je me ferais bien un petit sieston après manger….
Après le café, le thé, les divers gâteaux, on (les filles surtout !! ) s'en retourne à la boutique faire quelques emplettes !!!
Houlala quelle chaleur mes amis! on peut dire que la journée est belle On se trouve un coin à l'ombre en attendant le départ.

Nous voilà sur le chemin du retour,

l'ambiance est plus calme, pardi on digère, enfin on essaie, malheureusement je n'arrive pas à digérer et arrivés vers Salon une subite envie de vomir échappe à mon contrôle et voilà " je renvoie la marchandise " inutile de dire qu'Alain n'est pas à la joie, obligé de tout nettoyer à grande eau, car le parfum aurait susciter des adeptes !!! Vraiment désolée Alain… pendant le ménage je file vite aux toilettes soulager mon malaise.
Enfin tout rentre dans l'ordre et on repart, vers 18h nous atteignons notre point de départ le métro , au revoir les amis qui continuent sur Aubagne !!!
Quelle journée mes amis !!! une ambiance conviviale , il serait intéressant de renouveler l'expérience, car nous avions eue là l'occasion de nous retrouver un peu comme une très grande famille.
Nous verrons plus tard ce qui sera possible d'organiser, pour recommencer une autre ballade.
A bientôt les AVN !!
Nicole

19.6.03
 
Randonnée du dimanche 22 juin 2003


Pas de l’Aï – Massif de la Sainte Baume
Carte IGN/TOP 25 _ SIGNES-TOURVES



- Départ à 10 heures précises du parking de l’Hôtellerie de la Sainte Baume (D80) ;
- A pied : Parking de l’Hôtellerie « Les Trois Chênes »- Maison Forestière – Le Grand Hêtre – Pas de l’Aï – Pause repas et retour par le même itinéraire ;
- Prévoir le pique nique, boisson en quantité suffisante, chaussures de marche ;
- Emporter de quoi se protéger contre les intempéries et du soleil ;
- Marche 4 h. – Allure normale + quelques difficultés ;
- Retour vers 16 h 30.
- Sortie annulée en cas de pluie.


Compte tenu de la canicule, le parcours empruntera exclusivement les sentiers de la forêt domaniale de la Sainte Baume ce qui vous permettra aussi d’admirer de magnifiques paysages.


Bonne randonnée
Jean jtanga@wanadoo.fr


16.6.03
 
35°, 36°…38° ?

Qu’importe, malgré cette chaleur exceptionnelle, l’Association était présente ce samedi 14 juin sur la Canebière dans le cadre du Salon de la Vie Associative organisé par la Cité des Associations.




Dans une atmosphère de kermesse, l’association « Les Amis du Viêtnam » a présenté tout au long de la journée, ses activités et ses produits aux nombreuses personnes qui sont venues visiter notre stand.







5.6.03
 
Bulletin d'informations
Juin 2003

Le mot de la Secrétaire
Chers Amis
Nous avons pensé qu'il serait intéressant d'éditer un bulletin d'informations afin de vous tenir au courant des différents évènements de l'association. Je me lance pour cette première édition, mais je vous invite tous à nous faire parvenir vos articles et nous nous ferons un plaisir de les publier, ainsi que vos suggestions concernant la vie des AVN.
D'autre part pour une meilleure gestion, merci de vous mettre à jour de votre cotisation.( L'année associative 1er octobre / 30 septembre ).

Planning du mois de juin :

Samedi 14 : Forum des Associations sur La Canebière à partir de 10h
Le stand des AVN avec vente de Spécialités Vietnamiennes (Nems blancs, nougats etc..), T shirts, Serviettes, Casquettes.
Danses des ombrelles par notre groupe de danseuses.
Présentation d'un morceau de cithare vietnamienne, ainsi que des poèmes.
Dimanche 15 : Fête des papas !
Dimanche 22 : Randonnée programmée par Jean, jtanga@wanadoo.fr (nous vous rappelons que pour des raisons d'assurance les sorties sont réservées aux membres des AVN, les invités doivent être couverts par leur assurance responsabilité civile individuelle personnelle).
Dimanche 29 : Repas au " Dragon d'Or" à Martigues, places limitées à 30 personnes, ne tardez pas à vous inscrire ! meo.stmitre@wanadoo.fr

Les activités des AVN prendront des vacances jusqu'en Septembre.

Prévisions :
Sortie à Porquerolles : Début septembre.
Assemblée Générale : 27 septembre 2003, appel à candidature au renouvellement du tiers du bureau : Président, Trésorier et Secrétaire Générale.

Carnet Rose :
Alexandre est arrivé chez Stéphanie et Stéphane
Théo chez Violaine et Adel
Avec nos vœux de santé à Alexandre et Théo, nous adressons nos félicitations aux heureux parents et grands parents.

Deuil aux AVN :
Roger Renaux nous a quitté au mois de Mars 2003. Nous prions son épouse ainsi que sa famille cruellement éprouvés par ce deuil de recevoir l'expression de notre sympathie attristée.

Nicole : Nicoleng@aol.com

4.6.03
 

Lydie

Nicole
 
ODYSSEA 2003



Samedi 24 mai 2003, Lydie et Nicole ont représenté les AVN aux 5 Km pour la lutte contre le cancer du sein organisée pour la première fois à Marseille, sous le parrainage de Nathalie Simon, championne de surf.
A 15h tapante, marcheurs et coureurs s'élancent dans les allées du Parc Borelly, il fait un temps superbe, l'ambiance est très conviviale, nous croisons des mamans avec leur poussettes à dossards, des papy, des mamy, des coureurs, des marcheurs ….
(comme nous !).
Tout ce beau monde s'était chauffé les muscles en musique avant le départ et étiré les jambettes à l'arrivée sous la direction de Zen Form.
Sur la ligne d'arrivée une rose nous a été offerte ainsi que de menus cadeaux pour nous remercier de notre modeste participation.
L'année prochaine, nous en serons encore avec d'autre AVN sans doute.
Nicole Nicoleng@aol.com


26.5.03
 
Journée du 19 Avril 2003. Présentation de la cithare Vietnamienne.


Nous n'oublierons jamais cette après midi du samedi 19 avril 2003. L'association des "Amis du Viêtnam" nous avait convié à une présentation de la cithare vietnamienne. Nous ne savions pas, en arrivant à deux dans les locaux de Créa Formation, que nous en repartirions à trois.

Tout a commencé par une audition de quelques morceaux joués à la cithare vietnamienne par Phuong Oanh, professeur de musique traditionnelle, accompagnée d'Emmanuelle. Nous commencions déjà à ressentir le charme de ces sons d'Asie si reconnaissables par leur mélodie utilisant la gamme pentatonique et le vibrato des sons que souvent les musiciennes impriment à certaines notes, ce que l'accord et la construction de la cithare permet. Phuong Oanh nous présentait alors des photographies de tous les instruments traditionnels du Vietnam.

C'est après avoir chanté quelques chansons traditionnelles accompagnée de la cithare qu'elle a sorti de son étui le Dan Bau, l'instrument qui fut pour nous la révélation de la soirée. Faisant partie de la famille des cithares le Dan Bau est de type monocorde. Sa seule et unique corde est tendue entre un sillet fixé sur la table en bois de l'instrument et un chevalet flexible fait en corne. L'attache de la corde au chevalet se fait à l'intérieur d'un petit bulbe en bois faisant caisse de résonance. Véritable petite merveille esthétique, le Dan Bau ne ressemble à aucun autre instrument. D'ailleurs, si tous les instruments traditionnels vietnamiens se retrouvent dans d'autres pays asiatiques, le Dan Bau est le seul qui n'existe qu'au Vietnam.

Lorsque Phuong Oanh a commencé à chanter en s'accompagnant du Dan Bau, nous sommes restés comme paralysés par la beauté des sons frêles et subtils émis par cet instrument et que nous n'avions jamais entendu auparavant. Les personnes présentes semblaient ressentir le même sentiment. L'impressionnant silence qui s'est installé dans la salle reflétait l'état d'émotion que Phuong Oanh et son Dan Bau nous communiquait.

Nous nous posions tous la question de savoir comment un instrument monocorde pouvait engendrer une telle variété de sons et d'où provenait leur extraordinaire subtilité. Phuong Oanh nous révélait alors le secret du Dan Bau.

Une corde en action vibre non seulement dans sa totalité mais aussi par sections. La première vibration, la plus longue ou fondamentale détermine, la hauteur du son. Les autres vibrations produisent des sons dits harmoniques en conjonction avec la fondamentale. En touchant la corde très légèrement avec la paume de la main placée à l'endroit exact de la section à faire résonner, et en grattant la corde à l'aide d'un plectre (ou médiator), c'est l'harmonique qui est émis et que l'on entend à la place de la fondamentale. Ces harmoniques produisent des sons plus fins, plus purs car ils représentent en quelque sorte les sons subliminaux des sons fondamentaux.

Lorsque Phuong Oanh a terminé son morceau, elle a rompu le silence en disant au professeur M. Tran : "Je sais qu'avec le Dan Bau, je touche directement sa sensibilité vietnamienne". En vérité ce soir là, il n'y avait pas que le professeur M. Tran qui était ému car le Dan Bau et ses harmoniques ont cette faculté de parler directement à l'âme de celui qui l'écoute.

Phuong Oanh a prolongé la magie en nous racontant la légende qui s'attache à l'origine du Dan Bau. Il était une fois un paysan qui possédait de nombreux cochons. Or un matin, il découvre que tous ses cochons sont morts dans la nuit. Pour exprimer son chagrin, il renverse l'auge, tend une corde et se met à chanter sa peine en s'accompagnant de cet instrument rudimentaire. A côté de la ferme habitait une famille. La fille de la famille qui était très belle, émue par cette complainte, abandonne alors sa famille pour rejoindre l'homme capable d'exprimer une telle émotion. C'est d'ailleurs par rapport à cette légende que l'on déconseille aux jeunes filles d'écouter le Dan Bau car il est capable de leur faire perdre la tête.

Nous nous étions déjà promis lors de notre prochain voyage au Vietnam de ramener un Dan Bau afin d'enrichir notre collection d'instruments de musique. Mais, au cours du petit pot d'après le concert Phuong Oanh nous informait que les instruments présents ce soir là étaient en attente d'adoption. Il nous est apparu alors que quelque chose nous avait guidé ce soir là à la rencontre du Dan Bau. De par sa spécificité vietnamienne, de par sa beauté formelle et de par le mystère des sons qu'il produit, nous l'avons immédiatement adopté car c'était lui qui manquait à notre famille d'instruments de musique.

Cécile et Olivier

Pour découvrir toute la magie du Dan Bau, un extrait de musique "ly chieu chieu" est à votre disposition par e-mail sur simple demande à : meo.stmitre@wanadoo.fr


Madame Phuong Oanh


21.5.03
 
Randonnée du jeudi 29 mai 2003

Circuit Marcel Pagnol
commenté par Alain Guillemin

Carte IGN/ TOP 25 3245 ET Aubagne-La Ciotat

La Treille - Col d'Aubignane - Grotte du Plantier ou Manon

- Départ à 9 h 30 précises du terminus de la Treille : Bus N° 125 de St Pierre à La Treille, ou voitures particulières;
- A pied : Haut de la Treille -> Hameau des Bellons -> vallon de Passe temps > col d'Aubignane -> grotte du Plantier ou Manon -> Pause repas -> Retour par le même itinéraire.
- Marche 4 heures ; Quelques petites difficultés.
- Prévoir le pique nique, boisson en quantité suffisante et chaussures de marche.
- Emportez de quoi vous protéger contre les intempéries (mistral) et du soleil ;
- Arrivée prévue vers 17 heures ;
- Sortie annulée en cas de pluie.
- L'heure indiquée est l'heure de départ effectif.

Itinéraire suffisamment court pour contribuer à une bonne première de contact avec le monde de Marcel Pagnol.


Bonne randonnée

Jean

17.5.03
 

Anduze

 

 
   
  This page is powered by Blogger, the easy way to update your web site. Weblog Commenting and Trackback by HaloScan.com